les éoliennes et risques pour la santé : mythe ou réalité ?



Les infrasons émis par les éoliennes sont-ils dangereux ?

les éoliennes ne sont sûrement pas Dangereuses . Ce n’est pas le terme exact, mais il est certain que les infrasons ont un impact.

Tout d’abord une petite comparaison sur les basses fréquences et l’effet qu’elles peuvent produire sur le cerveau humain.

https://musitechnic.com/les-basses-frequences-et-le-rugissement-du-tigre/

Il est expliqué dans l’article cité plus haut l’effet d’anxiété voir de peur que peut produire un son compris entre 17hz et 20 hz sur le cerveau humain. Pour exemple, le tigre rugit en attaquant sa proie ce qui au lieu de la prévenir la tétaniserait pour donner les quelques secondes fatales nécessaires au tigre.

Lors de phénomènes impliquant des fantômes, il est souvent relevé dans les pièces concernées des infrasons produits par différentes machines.

Les éoliennes sont, depuis plus de 15 ans, considérées comme une alternative écologique à la production d’énergie. Leur fonctionnement génère un bruit discontinu. En outre, ces aéromoteurs émettent des infrasons inférieurs à 20 Hz, inaudibles par l’homme. Ces ondes se propagent sur de longues distances et sont accusées par les riverains d’avoir un impact négatif sur leur santé.

Comment les infrasons  produits par les éoliennes peuvent-ils nuire à la santé ?

Les habitants se sont interrogés sur les liens de cause à effet entre les émissions d’infrasons des éoliennes et un certain nombre de troubles qui les gênaient. Une étude réalisée en 2004 tendrait à démontrer une corrélation entre la présence d’éoliennes et des risques sanitaires importants comme des fibroses ou une moindre efficacité des systèmes immunitaire et respiratoire.

D’autres recherches ont mis en évidence un « syndrome éolien ». Celui-ci se traduirait par des troubles du sommeil, des maux de tête accompagnés ou non d’acouphènes ainsi que des atteintes de l’équilibre ou des hémorragies nasales.

Un rapport de l’ANSE (agence nationale pour la santé et l’environnement) de 2017 dédramatise le sujet en soulignant le nombre peu élevé des études scientifiques menées. Celles-ci ne portent que sur des souris, soumises à des expositions aux ondes beaucoup plus élevées que les riverains. Les expériences conduites sont d’autant plus sujettes à caution qu’elles sont biaisées par des éléments statistiques.

Psychologie ou pathologie : l’effet “nocebo”

L’ANSE n’a pas totalement écarté les effets néfastes induits par les infrasons sur l’organisme humain. Néanmoins et en l’état actuel de la recherche sanitaire, aucun élément scientifique ne permet de mettre en évidence un impact réel sur la santé.

En 2017, l’Académie de médecine a remis un rapport qui semble rejoindre les conclusions de l’ANSE. Elle y met en avant l’effet nocebo qui se traduit par l’apparition d’effets indésirables d’origine psychologique après ingestion d’un médicament inactif (cf. effet placebo).

Corroborant cette étude, une expérience néo-zélandaise dite “en double aveugle” a démontré que les sujets qui avaient reçu des informations négatives sur les éoliennes se sont plaints de symptômes sans avoir nécessairement subi d’exposition aux infrasons. L’autre groupe, testé dans les mêmes conditions mais n’ayant pas entendu de discours pouvant l’influencer, n’a rapporté aucun effet fâcheux.

Cette expérimentation tend à démontrer la puissance de l’autosuggestion dans la manifestation de troubles chez les individus. L’Académie de médecine reconnaît toutefois que le son irrégulier des pales des éoliennes peut avoir un impact négatif sur l’état psychologique des personnes qui y sont soumises au quotidien.

Conclusion :

Il n’est pas scientifiquement prouvé que les éoliennes aient un effet néfaste sur la santé. A l’inverse, il est prouvé que les éoliennes produisent des infrasons et que eux modifient humeur et comportement.

0 vue0 commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par