L'Allemagne a dépassé les 60 % d'énergies renouvelables en février

Selon les chiffres rapportés par l'Institut des systèmes à énergie solaire (ISE) de Fraunhofer, la production électrique allemande a été à 61,2 % d'origine renouvelable au mois de février. Un nouveau record mensuel, le précédent ayant été établi en mars 2019, à 54 %.





L'ISE précise que l'énergie éolienne a également représenté, à elle seule, plus de 45 % de l'énergie produite.

Certaines journées à 75 % d'énergies renouvelables

L'institut fournit régulièrement des données sur le secteur de la production électrique en Allemagne via son site Energy Charts. Celui-ci a produit de nouvelles statistiques : d'après elles, le pays a généré 45,12 TWh d'électricité en février. Parmi ce total, 27,63 TWh, soit 61,2 % ont été produits par des sources d'énergies renouvelables (biomasse, éolien, solaire et hydroélectrique). Le site fournit également des données jour après jour : à certaines périodes, le pays a flirté avec les 75 % d'énergies renouvelables ou les a dépassés.

L'Allemagne a déjà connu des pics de production d'énergies renouvelables par le passé. En mars 2019, le pays avait enregistré, sur une semaine, une production à 72,4 % d'origine renouvelable. Cependant, pour le site Renew Economy, ce record réalisé sur une échelle mensuelle est « plus impressionnant ».

Les énergies fossiles toujours en recul

Comme lors des précédents records, le secteur éolien est - de loin - la principale source d'énergie verte. En février, le parc éolien allemand a généré 20,8 TWh, soit 45,8 % de la production électrique du pays. Lui aussi bat le record de mars 2018, lors duquel il avait représenté 34,7 % de la production. Suivent ensuite la biomasse (3,74 TWh, soit 8,3 % de la production), le solaire (1,86 TWh, soit 4,2 %) et l'hydroélectrique.


Parallèlement, les énergies fossiles semblent reculer. Sur Twitter, Bruno Burger, d'Energy Charts, relate les records établis par les énergies renouvelables en février puis il ajoute que : « la part du lignite à 11 % n'a jamais été aussi faible ». Avec les centrales basées sur la houille, ce chiffre grimpe toutefois à près de 17 %. Il est suivi par les centrales au gaz naturel (10,2 %). Ni fossile, ni renouvelable, l'uranium s'établit enfin à 11,5 %.

Si la production des énergies renouvelables dépend beaucoup des conditions météo, ce record témoigne tout de même d'une certaine tendance. Bien que les chiffres récents constatent plutôt une stagnation de la capacité, certains pays affichent une utilisation plus importante de ce type d'énergies sur le long terme.


Source : Renew Economy

2 vues0 commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par