Enedis prépare la transition énergétique


Sur les quais de Seine à Paris, le nouveau transformateur du pont de l’Alma est branché sur la France de demain : celle de la transition énergétique.

Ce bijou de près de 100 tonnes fait la fierté de Marianne Laigneau. L’ancienne directrice de la division internationale d’EDF a pris la tête d’Enedis (ex-ERDF) le 9 février. Cette filiale d’EDF assure la distribution de l’électricité et entretient le réseau. « Nous vivons une transformation en profondeur de notre modèle énergétique qui était jusqu’à présent centralisé et unidirectionnel. Nous devons être capables désormais de fournir, mais aussi de collecter une électricité qui sera fournie par les énergies renouvelables et de multiples acteurs », explique-t-elle.


100 000 bornes de recharge en 2021

La gestion des données est au cœur de ces transformateurs de nouvelle génération. Elle implique des investissements de grande ampleur : 69 milliards d’euros entre 2019 et 2035, « au rythme de 4,3 milliards d’euros par an en moyenne ». Un programme qui doit aussi être au rendez-vous de la voiture électrique.


Le gouvernement veut accélérer le déploiement de bornes avec un objectif de 100 000 bornes en 2021 contre 30 000 aujourd’hui. Un objectif que Marianne Laigneau juge atteignable. Nous nous y emploierons.


Pour financer ces investissements, Enedis négocie de nouveaux tarifs de réseau avec la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Conclus pour une période de sept ans, ils entreront en vigueur dans le courant de l’année 2021. 35 millions de foyers seront alors équipés de compteurs communicants Linky. Ils ont montré leur utilité pendant le confinement, permettant le relevé à distance , observe Marianne Laigneau.


Source : ouest-france.fr

1 vue0 commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par