De l'électricité renouvelable pour Toyota à Bruxelles


C'est presqu'une obligation morale. Consommer moins, et consommer écolo. Pour les grosses sociétés sans doute plus encore que pour les particuliers. Leader de la frugalité avec ses hybrides, Toyota est parvenu à réduire de 35 % la consommation d'électricité de son siège européen de Bruxelles. Cela a demandé 5 ans, et pour être encore plus efficace, depuis l'année dernière, le constructeur n'achète plus que de l'électricité certifiée d'origine renouvelable. Peut-on faire encore mieux ? Oui, en produisant soi-même son électricité. Ce qui n'est pas simple.


Le vaste ensemble de bureaux de Toyota Europe ne peut être auto-suffisant. Les besoins sont trop importants, mais que cela n'empêche pas de faire le maximum. Toyota a alors d'abord installé quelques 1400 panneaux photovoltaïques sur le toit du batîment, et il a ensuite commandité l'installation d'une éolienne. Ce qui était un challenge esthétique, sonore et pratique, puisque le siège de Toyota Europe n'est pas en rase campagne, mais dans l'agglomération de Bruxelles, et pas loin de l'aéroport. On imagine facilement un très grand nombre de contraintes, de réglementations, d'interdictions même... Les ingénieurs ont finalement retenu une éolienne à axe vertical de 23 mètres de hauteur. Elle sera efficace peu importe la direction du vent, et la forme des pales a été soigneusement étudiée pour faire le moins de bruit possible. On en attend une production annuelle d'électricité de quelques 24 MWh. Avec les panneaux solaires, ces ressources doivent fournir plus d'un dixième des besoins électriques du site.


Si toutes les grosses sociétés en faisant autant, on pourrait fermer plusieurs centrales nucléaires !


Source : moteurnature.com

8 vues0 commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par